Femme libertine blondasse se tape une partouze

59 vues
%
0

Vidéo libertine femme libertine très chaude blondasse se tape une partouze. Vêtue d’une veste en moumoute toute blanche, d’un short très court et d’une paire de bottes hautes, cette bourgeoise passe l’hiver dans son chalet. Dans ce coin de la France, l’installation du chauffage électrique n’est pas nécessaire, car, le chauffage rustique semble plus approprié et efficace. Pour l’alimenter le sien, elle a fait appel à deux bûcherons, afin de couper, récolter et ranger assez de bois pour le séjour qu’elle passera dans un endroit paisible. Si elle est là pour se ressourcer, la jolie libertine de 40 ans profite de la présence des deux keums pour se faire plaisir, avant d’entrer totalement en hibernation.

Aussi, après qu’ils aient fini leur boulot, elle leur propose de prendre du thé à l’intérieur. Très astucieuse, elle introduit une conversation chaude en laissant le soin aux zigotos de comprendre le message glissé derrière : elle veut se faire baiser ! Elle peut compter sur ces lascars qui s’échangent des regards coquins pour se donner du courage. Madame est une libertine, ils l’ont compris alors, ils vont bonnement sortir leurs bites afin qu’elle s’en occupe. Tout le monde est d’accord pour une partouze ! Notre sexy femme mûre va donc vite faire de retirer sa veste pour dévoiler son corps juteux. Ses invités sont encore plus motivés de constater la perfection de son corps.

Une baise amateur d’une femme libertine à la chatte gonflée !

À genoux pour, elle se sert des deux mains pour défaire les braguettes de ces veinards. Quelle dextérité ! Aussi bien le type à gauche que celui à droite auront un traitement à faire pâlir plus d’un. Quand elle branle le lascar de gauche, c’est que la bite de celui de droite se trouve déjà au fond de sa gorge. Le traitement est équitable et, les deux zigotos vont bien le lui rendre avec un depucelage anal. Entièrement à poils, elle se fait bouffer la chatte gonflée et les nibards avant de se faire ramoner, soit à tour de rôle, soit en double pénétration pour une sodomie douloureuse. Une video libertine bien bandante.